Une question? Contactez nous au 06.83.95.63.12

Superbe éventail Mis Au Rectangle XVIIIe représentant le conseil des dieux et l'acceptation de Psyché
Superbe éventail Mis Au Rectangle XVIIIe représentant le conseil des dieux et l'acceptation de Psyché
Superbe éventail Mis Au Rectangle XVIIIe représentant le conseil des dieux et l'acceptation de Psyché
Superbe éventail Mis Au Rectangle XVIIIe représentant le conseil des dieux et l'acceptation de Psyché
Superbe éventail Mis Au Rectangle XVIIIe représentant le conseil des dieux et l'acceptation de Psyché
  • Charger l'image dans la galerie, Superbe éventail Mis Au Rectangle XVIIIe représentant le conseil des dieux et l'acceptation de Psyché
  • Charger l'image dans la galerie, Superbe éventail Mis Au Rectangle XVIIIe représentant le conseil des dieux et l'acceptation de Psyché
  • Charger l'image dans la galerie, Superbe éventail Mis Au Rectangle XVIIIe représentant le conseil des dieux et l'acceptation de Psyché
  • Charger l'image dans la galerie, Superbe éventail Mis Au Rectangle XVIIIe représentant le conseil des dieux et l'acceptation de Psyché
  • Charger l'image dans la galerie, Superbe éventail Mis Au Rectangle XVIIIe représentant le conseil des dieux et l'acceptation de Psyché

Superbe éventail Mis Au Rectangle XVIIIe représentant le conseil des dieux et l'acceptation de Psyché

Prix normal
€1.900,00
Prix réduit
€1.900,00
Prix normal
Vendu - Nous contacter
Prix unitaire
par 
Taxes incluses. Frais d'expédition calculés lors de la validation de votre selection.

Superbe éventail mis au rectangle du XVIIIe représentant le conseil des dieux. D'après l'oeuvre de Raphal, Raffaello Sanzio, dit, ; 1483–1520.

Cette oeuvre représente la demande d'Éros, le dieu de l'amour, pour que Psyché, la femme dont il est follement amoureux, puisse devenir immortelle afin de l'épouser. Il fait cette demande à Zeus qui va réunir tous les dieux pour faire un vote qui va finalement s'avérer favorable envers la demande d'Éros.
----
La Loge de Psyché, exécutée par Raphaël vers 1516-1518, est située au cœur de la Villa d'Agostino Chigi, fameux banquier des papes Jules II et Léon X. Elle illustre les épisodes principaux du mythe de Psyché, inspirés de L'Âne d'or d'Apulée. Riche de sens symboliques, elle relate de manière métaphorique l'histoire d'amour du mécène et les obstacles qu'il dut affronter pour épouser la femme qu'il aimait, et offre, dans une seconde interprétation, la représentation d'une allégorie de la rédemption de l'âme.

Au fil des siècles le mythe de Psyché a inspiré nombre de créations artistiques. La Loge de Psyché, une des salles de la Villa Chigi, connue aujourd'hui sous le nom de Villa Farnesina, en offre un merveilleux exemple. Située près de la porte Settimiana dans le quartier du Trastevere à Rome, la célèbre villa fut construite en 1505-1506 par le jeune architecte siennois Baldassare Peruzzi pour le fameux et richissime banquier des papes, Agostino Chigi. Consacrée aux plaisirs et aux arts, la demeure, qui faisait alors office de véritable centre culturel, était dotée par les contemporains du propriétaire de plusieurs surnoms flattant sa beauté: « la villa delle delizie », « la villa delle mondanità », « il palazzo d'amore »'. Lors des nombreuses fêtes que donnait Agostino Chigi, on y exposait des œuvres d'art, on y jouait des concerts, on organisait des débats scientifiques et philosophiques.

Entièrement décorée par Raphaël et son atelier, la Loge de Psyché, dont les fresques relatent les épisodes du mythe antique selon lequel le dieu Cupidon tomba amoureux de la jeune Psyché, présente de multiples intérêts. Non seulement c'est une nouvelle démonstration du génie de Raphaël et de ses élèves, non seulement elle offre un extraordinaire témoignage des variétés végétales de l'époque, mais surtout, elle relate de manière métaphorique l'histoire d'amour du mécène et les obstacles auxquels il dut faire face pour épouser la femme qu'il aimait, Francesca Ordeaschi. Exécutées en vue d'un événement décisif de la vie du banquier, son mariage, ces fresques racontent l'histoire de la jeune mortelle qui osa épouser un dieu - une légende qui se superpose à l'histoire personnelle d'Agostino Chigi et de son épouse.

Source : Amélie Ferrigno. Agostino Chigi et le mythe de Psyché. Cahiers d’Etudes Romanes, 2013, pp.221-239. ff10.4000/etudesromanes.4114ff. ffhal-01192997
Description complète via ce lien : https://hal.science/hal-01192997/document

Largeur: 49,5 cm
Hauteur: 32 cm
Profondeur: 3 cm


Pierre Lemaitre

Votre antiquaire à Rouen
Antiquités et Objets D'art
23,10 et 8 rue Damiette, Rouen 76000 , France
Téléphone 06 82 65 95 98
Achat | Vente | Expertise | Partage


Découvrir notre catalogue
Meubles - Tableaux - Sculptures - Bijoux - Armes - Arts d'Asie

Language
French
Open drop down