Une question? Contactez nous au 06.82.65.95.98

GAUDREAUX Antoine Robert

Antoine Gaudreaux (Vers 1680 - 1751) Attaché au service du Garde-Meuble de la Couronne depuis 1726, il travailla aussi pour la Surintendance des Bâtiment, qui le fit concourir aux décorations intérieurs de la Bibliothèque royale et du palais des Tuileries.

L'atelier de Gaudreaux se trouve rue Princesse, à l'écart donc du quartier des ébénistes établis pour la plupart au faubourg Saint-Antoine. En 1744, sa corporation le nomme syndic pour un an, selon les statuts de cette période.
L'usage de l'estampille n'ayant pas encore été imposée, Gaudreaux ne signa aucun de ses ouvrages, mais grâce aux archives du Garde Meuble, on a pu identifier avec certitude quelques oeuvres qui sont suffisantes pour témoigner d'un travail d'une rare qualité et d'une réelle adaptation à l'évolution du goût. La construction de ses meubles partait de projets trés précis de dessinateurs comme les frères Slodtz. Tout ce mobilier était finement sculpté par Caffieri ou encore les Slodtz.
Parmi les ouvrages clairement identifiés, on peut citer les deux plus célèbres : un médaillier et une commode, comptant parmi les plus belles créations du mobilier français du début du règne de Louis XV : Le médaillier fut exécuté en 1738 , d'après des croquis des frères Slodtz, pour l'un des cabinets du Roi à Versailles. Il s'ouvre à 2 battants sur des tiroirs de bois de violette dans lesquels le Roi entreposait les médailles commémorant les grands événements de son règne. Cette pièce, d'une merveilleuse richesse est marquetée en losanges et décorée de bronzes luxuriants. On y retrouve un mélange de motifs d'arts antiques et de fantaisies de style Rocaille. La commode galbée fut livrée à la même époque pour la chambre du Roi à Versailles. Elle présente une évolution considérable par rapport au médailler. C'est la première véritable commode Louis XV à deux tiroirs sans traverse, à plateau en marbre et en panneaux de laque japonaise et de vernis parisien. Malgré la luxuriance des bronzes, ce meuble exceptionnel s'apparente davantage au style Louis XVI qu'au style Rocaille.
Antoine Gaudreaux travailla jusqu'à la fin de sa vie rue Princesse et son atelier fut repris par son fils François -Antoine qui mourut peu de temps aprés son pére.

Pierre Lemaitre
Votre antiquaire à Rouen
Antiquités et Objets D'art
23,10 et 8 rue Damiette, Rouen 76000 , France
Téléphone 06 82 65 95 98
Achat | Vente | Expertise | Partage


Découvrir notre catalogue
Meubles - Tableaux - Sculptures - Bijoux - Armes - Arts d'Asie

Language
French
Open drop down